• Roma Beke

Comment la pandémie de Covid-19 a-t-elle transformé le secteur de la restauration dans le monde ?

Dernière mise à jour : 21 août 2021

Le fonctionnement des restaurants a été bouleversé par la pandémie de Covid-19. Partout dans le monde, des établissements ont fermé, tandis que d’autres assurent uniquement un service minimum. Aujourd’hui, l’heure est à l’adaptation pour rester compétitif. Comment le monde de la restauration a-t-il évolué pour garder la tête hors de l’eau malgré la situation actuelle ?


La pandémie de Covid-19 provoquée par le coronavirus SARS-COV-2 a eu des répercussions négatives sans précédent sur le secteur de la restauration dans le monde. Avant l’épidémie, la valeur totale de ce secteur à l’international était estimée à 3,5 milliards de dollars, en sachant que “l’augmentation de la demande alimentaire [...] va de pair avec celle de la population mondiale” (NewsWire Press, 2013). Aujourd’hui, partout dans le monde, des restaurants ont dû fermer, déclarer faillite ou se contenter d’assurer un service minimum. Par conséquent, les travailleurs du secteur de la restauration n’ont plus assez d’argent pour manger à leur faim. Ironique, n’est-ce pas ? En 2020, “deux tiers des employés en restauration ont perdu leur emploi” (Pavlofsky, 2020), et ce rien qu’aux États-Unis. Pour réussir à garder la tête hors de l’eau, les restaurants et les chaînes qui sont toujours ouverts ont dû adapter leur mode de fonctionnement, avec “la sécurité de leurs clients comme priorité” (Nowak, n.d.). La question qui se pose est la suivante : comment les restaurants ont-ils évolué pour pouvoir rester compétitifs dans un contexte de pandémie qui s’éternise ?


Premièrement, la pandémie a fait changer la manière dont les restaurants servent les plats à leurs clients. Par exemple, les services à l’emporter se sont révélés particulièrement populaires pour tous les amateurs de fast-food (Yaffe-Bellany, 2020). De plus, les services de vente à emporter et de livraison se sont installés dans l’industrie de la restauration, tandis que pour d’autres restaurateurs, la consommation sur place a soit été restreinte ou graduellement retirée. Selon un sondage basé sur 2000 adultes au Royaume-Uni, “presque 80% des répondants connaissaient au moins un commerce local ayant adapté ses offres, tant de vente à emporter que de livraison, résultant de l’obligation que constituait l’arrêt de leurs activités” (Big Hospitality, 2020). Les restaurateurs prennent conscience que, s'ils veulent survivre, ils doivent s’adapter aux demandes actuelles de leurs clients, à savoir la sûreté et la tranquillité d’esprit. Cette adaptabilité est rendue possible par la technologie, comme avec les applications de livraison Uber Eats, FoodPanda, ou Just Eat qui “offrent une livraison sûre et sans contact, ainsi qu’une capacité de management compréhensive faisant grimper les ventes” (Nowak, n.d.). Ce dernier point est crucial pour cette industrie de la restauration tentant de se relever des effets de la pandémie.


Bien évidemment, les restaurants n’ont pas tous souhaité mettre en place un service de livraison. Pour la plupart des clients, le désir de manger dehors ne se limite pas à la qualité de la nourriture en elle-même ; en effet, le but des restaurateurs est aussi de créer des souvenirs mémorables et de faire vivre à leurs clients des expériences agréables. Servir des plats n’est qu’une infime partie de tout cela : aller au restaurant, c’est aussi essayer de nouvelles cuisines, passer du temps avec ses amis et sa famille et célébrer les événements importants de sa vie. Après tout, ce n’est pas une coïncidence si les restaurants sont souvent choisis comme lieux de prédilection pour fêter anniversaires, mariages et autres remises de diplômes. Ainsi, certains restaurants ont adopté le “dine-in contactless services” (Nowak, n.d.) que l’on pourrait traduire par "dîner sans contact”. Le “dîner sans contact” permet aux clients d’aller au restaurant sans avoir peur de toucher des objets potentiellement infectés, en regardant le menu en ligne ou en payant via leur téléphone portable. Les plateformes de réservation en ligne sont également devenues très utiles, puisqu’elles permettent à la fois “d'éviter l’encombrement des restaurants et de diminuer le temps d’attente des clients [...] Par exemple, quand une table se libère, les clients reçoivent une notification, ils évitent ainsi l’attente sur place.” (Nowak, n.d.).


La situation actuelle n’est que temporaire, puisqu’un vaccin contre le coronavirus arrivera certainement dans le courant de l’année 2021. Mais il est impossible de prévoir si les changements qui ont eu lieu dans le secteur de la restauration seront permanents ou non. Il ne reste plus qu’à espérer que l’envie de nouer des liens avec les autres soit plus forte que le coronavirus - et fasse revivre le monde culinaire !


Écrit par : Roma Beke

Traduit par : Céline Leuzinger, Yaël Massini et Coralie Prost


References:


BigHospitality. (2020). Food delivery and takeaway “essential” during Coronavirus pandemic. Bighospitality.Co.Uk. https://www.bighospitality.co.uk/Article/2020/04/02/Food-delivery-and-takeaway-essential-during-Coronavirus-pandemic


NewsWire Press. (2013). Global restaurant industry to be worth $3.5 trillion by 2016. https://www.newswire.com/press-release/global-restaurant-industry-to-be-worth-3-5-trillion-by-2016


Nowak, M. (n.d.). How the restaurant industry changes due to the Covid-19 pandemic? Monterail. Retrieved November 27, 2020, from https://www.monterail.com/blog/restaurant-industry-covid


Pavlofsky, J. (2020). 40 restaurant industry statistics to consider in the wake of covid-19. SevenRooms. https://sevenrooms.com/en/blog/40-restaurant-industry-statistics-to-consider-in-the-wake-of-covid-19/


Yaffe-Bellany, D. (2020). Drive-throughs are now a lifeline for fast-food chains. The New York Times. https://www.nytimes.com/2020/05/01/business/coronavirus-fast-food-drive-throughs.html

3 vues0 commentaire