• Thomas Zhu

Considérez la manière avec laquelle vous agissez maintenant et la manière avec est lié à la mort

L'idée de la mort et de savoir que nous mourrons un jour a un impact sur chacun d'entre nous. De manière générale, dans la société actuelle, nous craignons la mort et l'idée d'une vie après la mort sert de motivation pour une grande partie de nos actions.


Pour la majorité des personnes qui croient en une vie après la mort, il peut s'agir de la réincarnation ou de la vie dans un ailleurs. La Réincarnation se réfère à un individu qui renaîtrait dans un corps différent et vivant à nouveau ; cette réincarnation dépendrait des actions et des choix de chaque individu au cours de leur vie antérieure. Ceux qui font le bien dans leur vie actuelle auront une meilleure vie dans le futur et vice-versa. Cette croyance est répandue principalement chez les Hindous et les Bouddhistes. Ces derniers croient au karma : ils considèrent qu'une action dans le présent se retournera automatiquement contre eux. Même si cela ne se déroule pas dans leur vie actuelle, ils seront récompensés ou punis durant leur prochaine vie. Les Hindous pensent que le cycle des réincarnations est infini, alors que chez les bouddhistes, il existe le nirvana. Pour le croyant, cela se traduit par la fin du cycle des réincarnations (samsara), ce qui lui ouvre l’accès au plus haut stade de l'existence. Cela est similaire aux croyances populaires chinoises : avec la longue histoire du Taoïsme et du Bouddhisme en Chine, les Chinois croient en la réincarnation avec le paradis et l'enfer aux deux extrémités du spectre.


Le paradis et l'enfer sont d’autres formes importantes de vie dans l'au-delà, et dépendent de la manière dont les fidèles suivent leur propre religion. Les croyants jouiront du repos éternel au paradis ou souffriront de l’éternelle punition en enfer. Cette croyance est partagée tant par les chrétiens que par les musulmans. Pour ces deux religions, le critère principal pour aller au paradis est d'être croyant.


En théorie, un chrétien suivra rigoureusement les enseignements de l'Église pour gagner sa place au paradis. Cependant, un musulman devra mener une vie vertueuse, chercher l'excellence et suivre les enseignements du Coran.


Si les croyances des religions divergent en ce qui concerne le devenir de l'individu après la mort, elles encouragent toutes à faire le bien, et pas le mal. Que l’on soit croyant ou pas, chacun peut librement appliquer les aspects positifs de la religion au sein des différentes facettes de sa propre vie, lorsque cela est possible.


Écrit par: Thomas Zhu

0 vue0 commentaire